Emelyanychev dirige Tchaïkovski 6

Maxim Emelyanychev, Christian Tetzlaff
Antwerp Symphony Orchestra
jeu. 09.01.2025 et sam. 11.01.2025
jeu. 09.01.25
et
sam. 11.01.25

Avec la suggestive Nuit sur le mont chauve, Modeste Moussorgski nous emmène dans un lugubre rassemblement de sorcières. Ce poème symphonique trempé dans le folklore russe stimule énormément l'imagination : il n'est pas surprenant qu'il ait été maintes fois utilisé comme bande sonore de films et d'émissions de télévision. Le violoniste de renom Christian Tetzlaff, quant à lui, choisit le Concerto pour violon de Brahms, dédié par le compositeur au légendaire violoniste Joseph Joachim. Tchaïkovski a composé sa Sixième symphonie peu de temps avant sa mort. Christian Tetzlaff, fervent défenseur du répertoire moins connu, opte pour le Premier concerto pour violon exotique de Karol Szymanowski. Le compositeur polonais l'a écrit à une époque où sa langue musicale évoluait du romantisme tardif vers plus d'impressionnisme. L'optimisme du concerto de Szymanowski contraste vivement avec la Sixième symphonie que Tchaïkovski a composée peu de temps avant sa mort. Sentait-il sa fin approcher ? C'est ce qui semble : l'Adagio passionné sonne comme un adieu à la vie. Cette symphonie épique est aujourd'hui considérée comme l'une des œuvres les plus émouvantes et profondes de l'histoire de la musique.

Programme

Moussorgski Une nuit sur le mont Chauve

Szymanowski Concerto pour violon n° 1, opus 35

Tchaïkovski Symphonie n° 6 en si mineur, opus 74, 'pathétique'